Convergence

Vos commentaires

En Belgique, on fait une bise. En Suisse romande, trois. Et ailleurs? Doit-on en faire une?

Numéros thématiques

Le respect de votre vie privée aurore important pour nous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation avec ces informations, veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite. Administrer vos témoins de navigation En connaissance plus. Entre 80 et millions avec bactéries sont échangées lors d'un caresse profond. Qu'il s'agisse d'un acte décontracté de salutation ou d'un geste romanesque intense, le baiser fait partie des communications humaines, dans toutes les langues, depuis des milliers d'années. Mais quelles sont ses origines et à dont sert-il? Tour d'horizon. Le professeur par anthropologie William R.

Read more articles

Réception Numéros 30 Le regard Quand les yeux servent de langue. Dans la vie quotidienne comme dans les fêtes, les Gitans d'Andalousie méridionale accordent une grande attention au regard. En bague sainte, leur ferveur religieuse se différencie nettement de celle des non Gitans, les Payos. Ils refusent de entrer aux côtés de la classe paysanne, qui se livre, par l'intermédiaire avec ses costalcros porteurs de chars avec processionà une démonstration de sa pouvoir physique, ou de la noblesse alors de la grande bourgeoisie qui s'affirment par la solennité de leurs défilés. La dévotion des Gitans est d'une autre nature : ils cherchent à croiser le regard de certaines statues portées en procession et à toucher ainsi un état de contemplation fanatique s'opposant aux actions physiques des Payos. Eyes in the tongue's stead: Gypsy gazes, Payos actions during Holy Week Andalusia During everyday life as well as on occasions when flamenco is danced, the Spanish Gypsies of southern Andalusia pay attention to looking. During Holy Week, their religious fervor clearly sets them apart from non-Gypsies, the Payos. They refuse to take situation alongside either the peasant class, whose Costaleros carry objects in the théorie, or the nobility and upper bourgeoisisme, whose presence is felt through the solemnity of their processions. These Gypsies express their devotion in a completely different way: they seek to meet the eyes of certain statues carried in the processions and thus attain a state of mystic contemplation that contrasts with the Payos' physical actions.

Laisser un commentaire

Back to top